Rechercher

Distribution des cas

Pays les plus touchés Mortalité par COVID-19 Les facteurs de risque


Début Juillet, les pays les plus touchés sont les États-Unis (avec 3,2 millions de cas depuis le début de la pandémie), ainsi que le Brésil, l’Inde, la Russie et le Pérou, avec le plus grand nombre de nouveaux cas sur la dernière semaine. Cependant, on retrouve un classement différent pour le total de décès et pour les indicateurs rapportés à la population de chaque pays. C’est ainsi que pour le nombre de décès par million d’habitants, l’on retrouve aux premières places Saint Marin, la Belgique, Andorre, le Royaume Uni et l’Italie.


Le graphique ci-dessous permet aussi de visualiser l’évolution du nombre de cas journaliers et le nombre de décès par jour. Pour certain pays (surtout en Europe Occidentale) le confinement a clairement réussi a infléchir la courbe de l’épidémie, ramenant le nombre de cas et décès au niveau du début de l’épidémie ; pour d’autres pays, (surtout en Amérique Latine, Asie du Sud et en Russie), l’épidémie poursuit son essor, tandis que des nouveaux cas pointent dans des pays où la situation paraissait contrôlée depuis plusieurs semaines (Chine, Corée du Sud et Singapour par exemple).


La Mortalité ​ Le nombre de morts n’est pas un indicateur précis de l’intensité de l’épidémie, il est préférable d’utiliser le taux de mortalité. Mais il est difficile de calculer précisément le taux de mortalité par COVID-19, au vu des limitations des données disponibles (voir paragraphe suivant). Les taux observés (qui ne sont donc pas précis) varient de 1% ou moins à 15%, selon les pays et la période. Le graphique ci-dessous montre les taux sur la base des nombres de cas et de décès au début juin. Le taux moyen, représenté par la ligne droite, indique un taux autour de 2%. Les pays les plus touchés d’Europe Occidentale (Italie, Espagne, France, Belgique mais aussi Saint Marin et Andorre) ont en général un taux beaucoup plus élevé, de l’ordre de 5% à 15%, tandis que l’Allemagne, Russie, Pakistan et Chili, par exemple, ont un taux inférieur à 1%.


Plusieurs facteurs expliquent les différences de mortalité et létalité par COVID-19 observées dans le graphique ci-dessous: l’âge (les plus de 65 ans ont un risque bien plus élevé d’être infecté par le virus et d’en mourir), le sexe (les femmes sont moins touchées que les hommes), l’état de santé avant l’infection (des maladies respiratoires ou cardiovasculaires et le diabète augmentent beaucoup la gravité de la maladie et le risque de mort). Le climat, la température et donc la saisonnalité ont été reconnues comme un facteur important au début de la pandémie, jusqu’à l’explosion de l’épidémie dans des pays chauds d’Amérique Latine et sa croissance plus récente en Afrique. L’effet de l’âge est des plus importants, et se traduit dans la variation importante des taux de létalité, qui dépend fortement, non pas de la structure par âge de la population, mais du profil d’âge des personnes infectées. Par exemple, la forte différence de létalité entre l’Allemagne et les autres grands pays d’Europe (Italie, France, Espagne) alors que la structure d’âge dans ces pays est similaire, semble être dû au fait qu’en Allemagne l’épidémie s’est propagée et a été contenue au sein de groupes jeunes, alors que dans les autres pays elle s’est vite développée dans la population âgée, et surtout dans les maisons de retraite.



0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Covid Brasil

Esta página apresenta dados e análises adicionais para o Brasil. O país é atualmente um dos mais atingidos pela epidemia, que continua se expandindo rapidamente. Segundo o Institute for Health Metric

Données par pays

Cette page donne un résumé des principaux indicateurs sur le COVID-19 pour chaque pays. Vous pouvez choisir le pays et la date en haut du graphique, et tous les indicateurs seraont automatiquement mon

Questions des données

Définitions Sous-estimation des données Les informations divulguées sur de nombreux sites sur le COVID-19 utilisent des indicateurs dont l’interprétation n’est pas toujours claire pour le public en gé

 

Nos informations et analyses utilisent les bases de données de Our World in Data, complémentées par celles de Worldometer et les ministères de la santé des divers pays.

Copyright© 2020 Couttolenc. Tous droits réservés.